Raboud de ficelle

Corseaux se préoccupe de ses déchets en voulant introduire une taxe au sac qui ne fait pas l’unanimité… Après que les opposants ont annoncé vouloir porter la décision du Conseil communal par référendum devant le peuple, l’édition de 24 Heures du samedi 5 juin 2010 nous informe que le président du Conseil communal, Yves Raboud, s’insurge contre les référendaires. Il souligne que leur démarche ne porte pas sur les moloks et que ceux-ci seront réalisés dans tous les cas. Adieu donc le ramassage porte-à-porte! Le chef de file des contestataires, Gabriel Jardin, rappelle lui que le projet municipal précise explicitement que les deux objets sont liés: « le refus du premier ne pourrait entraîner que le retrait du second ». Alors, lorsque M. Raboud déplore le manque de confiance envers les personnes élues qui ont travaillé « de manière sérieuse » et « approfondie », on se met à espèrer en tout cas qu’elles ont mieux travaillé que lui…

» Suivez Vevey Libre

Abonnez-vous à notre fil RSS ou consultez notre actualité sur Facebook.

14 réponses à “Raboud de ficelle”

  1. Corsalin 10 juin 2010 le 12:29 #

    La Truffe manque… de pif ! La lecture des préavis en question aurait permis à La Truffe de constater que « le refus de l’un des préavis ne pourrait qu’entraîner le retrait du second ». Le retrait d’un préavis est une procédure dûment réglementée dans les rapports entre un exécutif et un législatif – même à Vevey – et n’a rien à voir avec l’abandon d’un projet. Faut-il pour le comprendre encore avoir lu une fois dans sa vie un règlement de Conseil communal… Au pays des boiteux, chacun pense qu’il marche droit, n’est-ce pas la Truffe ?

  2. Raboud Yves 10 juin 2010 le 12:55 #

    Selle de cheval, cheval de bataille… Facile, le bout de ficelle.

    Je suggère à celui qui se cache sous le joli minois de « La Truffe » de se renseigner auprès des personnes compétentes avant de dire n’importe quoi et de continuer de colporter des contre-vérités trompeuses.

    Les textes des préavis sont uniquement là pour aider les conseillers à prendre leur décision. D’ailleurs tous les conseillers vaudois savent bien qu’on ne peut accepter, amender ou refuser que les conclusions de tout préavis.

    Le préavis dit des « molok » accorde donc à la municipalité de Corseaux, les crédits nécessaires à la constructions de ces « molok », quelle que soit l’issue du scrutin. Mais « La Truffe » semble mieux connaître les lois que MM les préfets.

    Le bout de ficelle servira à fermer les sacs de poubelles payants, si …

  3. La Truffe 11 juin 2010 le 10:52 #

    Que dit exactement le préavis: « Il nous paraît utile de préciser que le refus de l’un des préavis ne pourrait qu’entraîner le retrait du second. En effet, à défaut, la commune se retrouverait face à un système impossible à mettre en pratique, soit par manque de base juridique, soit par manque de financement. » On se réjouit de voir la réaction de l’électeur si la Municipalité fait le contraire de ce qu’elle affirme, peu importe que cela figure ou non dans les conclusions du préavis. Et le risque est de dépenser de l’argent pour des moloks qui ne seront pas rentabilisés, comme le dit justement le préfet…

    Corsalin joue sur les mots lorsqu’il se réfère à la procédure relative aux retraits de préavis. La Truffe doute qu’une majorité d’élus l’aient compris ainsi, alors pour ce qui est des citoyens corsalins…

    Il est vrai qu’avec un bon avocat, tout est défendable. Mais d’un point de vue strictement politique, une Municipalité ou un Conseil communal qui défendrait ce point de vue perdrait toute crédibilité auprès de ses électeurs. Or une autorité politique doit avant tout répondre devant ses électeurs, non?

    • Basim 6 juillet 2015 le 9:04 #

      Syed – I agree! They look gorgeous! Love them! So are my falimy and also Li Dan’s. Len is not just a wonderful photographer but also a lovely person. Cant wait to meet up again soon, hopefully in Penang! Do inform us if you were to ever come!October 23, 2011 8:12 pm

    • auto insurance quote WA 9 novembre 2015 le 22:30 #

      That insight’s just what I’ve been looking for. Thanks!

    • http://www.url2go.site/etobicokediving.org 10 décembre 2015 le 10:06 #

      That’s way the bestest answer so far!

    • auto insurance 1 janvier 2016 le 21:38 #

      Thanks for contributing. It’s helped me understand the issues.

    • http://www.blrimages.net/ 29 avril 2016 le 2:34 #

      Such an impressive answer! You’ve beaten us all with that!

    • http://www.ionicbathfootdetox.com/ 29 avril 2016 le 2:48 #

      – You rock so hard! Fabulous, fabulous. I don’t want to say that I’m so proud of you, because that sounds condescending – but I am! Your pics are amazing! I am so blessed to know you and Drew and can’t wait to see where you go from here. Love you!

  4. Joli coeur 14 juin 2010 le 12:42 #

    Mais que fait Vevey Libre dans les affaires de Corseaux ? Ne serait-ce pas à la Truffe de Riviera Libre de réagir ?

  5. La Truffe 14 juin 2010 le 14:19 #

    Bonjour, Joli coeur. Votre remarque ne nous surprend pas. Nous en avons parlé au sein du collectif de la Truffe et nous avons tranché. La truffe de Riviera Libre parle essentiellement de politique cantonale, parfois régionale. Celle de Vevey Libre, de politique locale ou de politique régionale qui touche Vevey.

    En l’occurence, cette affaire corsaline concerne directement ses communes voisines. En effet, en cas d’instauration d’une taxe au poids à Corseaux, nul d’être un devin pour imaginer le tourisme des déchets que Vevey, Corsier et Chardonne vont subir. Il est fort regrettable que Corseaux agisse en solitaire sans concertation régionale. Il faut arrêter de parler de fusion si l’on est pas capable de se mettre d’accord sur une politique commune dans un secteur aussi important que celui-ci.

  6. Raz-de-marée 15 juin 2010 le 16:42 #

    Coordonner ? Oui mais pourquoi la conférence des syndics (CSD) ou la rencontre de ceux du cercle de Corsier en causent, en causent mais ne proposent rien ? On attend la saint-glin-glin ou la fusion ?

    Y en a ras le molok que mes impôts paient les poubelles non trièes des autres, et ras le couvercle des étalées de détritus jonchant les rues de Corseaux 2 fois par semaine.

    Mais cela fait vivre rat, corneille, renard et truffe. A toute chose malheur est bon.

  7. Toutatis 15 juin 2010 le 16:54 #

    Cessons ces petites cuisines liliputiennes et hors de prix pour le contribuable et acceptons que la Riviera est devenu un espace homogène qu’il faut administrer de façon homogène et rationnelle. Plus de professionnalisme, moins d’amateurisme: remplaçons cette petite clique de conférence des syndics où chacun tire la couverture à lui au détriment de l’autre par une fusion de communes en bonne et due forme. Et réalisons les objectifs dont les citoyens ont besoin sur la Riviera et pour lesquels on aura enfin les moyens et la volonté!

  8. Diana 13 novembre 2015 le 1:58 #

    FELICITATION MELINDA, UN GRAND MERCI A TOI ET A TOUS TES AUTHENTIK-ASSISTANTS.Ge9nial si tu as pris du plaisir e0 cre9er cette surnrenapte mise en sce8ne. C’e9tait aussi le but !! Vous avez releve9 ce de9fi haut la main UN GRAND MERCI pour le petit mot au combien important pour l’e9quipe AK. MERCI e9galement e0 tes parents ! Surement des gens tre8s bien Gros Bisous e0 eux !L’ESPRIT AK EST EN VOUS CA NE FAIT AUCUN DOUTE !!Une chose est sure vous allez eatre oblige9s de remettre votre honneur en jeu au prochain de9fi !!J’en connais qui reave de vous battre au prochain concours !DE GROS BISOUS ET ENCORE TOUTES NOS FELICITATIONS !

Laisser un commentaire