Gérer les finances de Vevey d’ici à 2021

Objectif : maximiser le financement des investissements d’abord par la marge  d’autofinancement.

Mesures concrètes :
 – maintient tu taux d’impôts le plus élevé en Riviera. Mais pas d’augmentation des impôts.

 – se limiter à procéder à des investissements dont la nécessité est urgente et en

s’assurant d’un finacement qui ne conduise pas la Ville à dépasser un plafond

d’endettement de CHF 300’000’000.— (limite actuellement absolue pour éviter une

situation périlleuse) d’ici à 2021.

– Avec toutes les décisions déjà prises par le Conseil communal à ce jour, le plafond va

s’élever d’ici 3 à 4 ans à CHF 275’000’000.–.

Il ne restera aux élus de la prochaine législature une marge d’augmentation de la dette qui va devoir être limitée

à maximum CHF 25’000’000.

S’ils voudront aller au delà ce ne sera possible qu’en passant par la marge d’autofinancement, pour autant qu’il y en ait une.

L’heure de la vérité arrivera au moment de l’établissement du nouveau plan des investissements qui va devoir être présenté

par la nouvelle gouvernance de la Ville cet automne 2016. Il va y avoir des choix difficiles à affronter.

Francis Baud

 

» Suivez Vevey Libre

Abonnez-vous à notre fil RSS ou consultez notre actualité sur Facebook.

Une réponse à “Gérer les finances de Vevey d’ici à 2021”

  1. Emmanuel Gétaz 27 janvier 2013 le 19:11 #

    Une proposition de bon sens. Vevey doit sortir de l’impasse dans laquelle l’absence de priorités claires de la Municipalité (qui est censée fixer le cap) l’a mise. Le Syndic de Vevey est pour la fusion des communes du district, mais est-il conscient que cela sera impossible aussi longtemps que nous aurons d’un côté une commune de Montreux à la santé financière éclatante et de l’autre la commune de Vevey criblée de dettes et forcée à emprunter constamment ?

Laisser un commentaire