Collège de Copet: la détermination de Vevey Libre a été décisive

Feu vert au Collège de Copet. Comme Vevey Libre, à gauche, le PS, les Verts et Alternatives, et à droite le PDC ont accepté à une large majorité la demande de crédit de construction. Le PLR et l’UDC ont refusé le projet uniquement pour des raisons financières sans toutefois proposer la moindre solution alternative. Il faut dire que toute autre solution aurait été plus coûteuse, que ce soit une extension des collèges existant ou une construction en deux étapes.

Le vote de Vevey Libre a été déterminant. Nous avons défendu le projet pour au moins cinq raisons:
1. Il a été démontré par plusieurs études concordantes que les besoins en classes étaient avérés.

2. Une extension des collèges actuels était plus coûteuse et ne permettait pas de construire une nouvelle salle de gym sur un site existant.

3. Une construction en deux étapes était plus coûteuse, puisque que les 43 classes et les 17 salles spéciales seront très rapidement occupées dès leur construction dès lors qu’il faudra vider sucessivement le Collège de la Veveyse et le Collège Bleu pour en refaire les façades.

4. Les autres sites possibles posaient des contraintes spatiales et financières indéfendables.

5. On peut bien ergoter sur l’augmentation de l’endettement de la ville de Vevey qui sera provoqué par cette construction, mais Vevey doit impérativement scolariser ses élèves et tout autre approche se révélerait au bout du compte plus coûteuse.

Hier soir, comme pour le plafond d’endettement, la baudruche s’est dégonflée. La droite veveysanne, soit le PLR, l’UDC et le PDC avaient annoncé vouloir demander au Conseil communal un référendum spontané sur le projet de collège à Copet pour que la population puisse se prononcer sur ce projet.

On ne peut pas se priver de l’avis des Veveysans», avait même déclaré le PDC Jean-Marc Roduit le 24 juillet à 24 Heures.

«Si une majorité se dessine en faveur du référendum spontané, il appartiendra aux autorités de l’organiser. Et pas à un comité référendaire de se constituer afin d’aller chercher les signatures», avait surenchéri Vladimir D’Angelo, président du PDC.

Finalement le groupe PDC a voté le projet et personne à droite n’a demandé ce référendum spontané. Probablement parce que le vote favorable était assez clair. Plus clair que prévu, grâce au PDC qui l’a accepté… Le serpent qui se mord la queue, en quelque sorte.

Par sa détermination à soutenir ce projet, Vevey Libre a entraîné le PDC dans son sillage, alors qu’il était un peu hésitant.

Le Conseil communal a également accepté d’ajouter à ce crédit:

– 600’000 francs pour un renforcement structurel permettant de réaliser un étage supplémentaire.
– 100’000 francs pour une installation de panneaux solaires photovoltaïques.
– 300’000 francs pour des espaces permettant d’accueillir une cuisine de production plutôt que de régénération.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses à “Collège de Copet: la détermination de Vevey Libre a été décisive”

  1. Gonthier Alain 4 septembre 2015 le 17:31 #

    «Le vote de Vevey Libre a été déterminant»… Pourquoi celui de Vevey libre et pas celui d’autres groupes ?
    Dire que le vote d’un groupe a été déterminant, n’est-ce pas un peu laisser entendre que la position prise n’est pas «naturelle» pour ce groupe, alors qu’elle l’était pour tous les autres ?
    Ce projet de bon sens et répondant à des obligations légales n’est-il pas très «centriste» ? Inversement n’y a-t-il pas des réticences dans certains franges de la gauche à l’égard de «l’école qui forme de bons salarié·e·s adéquats au système capitaliste» ?
    En fait, le vote de tous les groupes qui ont approuvé ce projet a été déterminant.

  2. Vevey Libre 5 septembre 2015 le 13:45 #

    Le vote Vevey Libre a été déterminant dans le contexte des votes des blocs gauche droite. Les dépenses sont naturelles à gauche, les économies sont naturelles à droite. C’est certes un peu caricatural, mais la réalité est parfois caricaturale..

    Nous avons déjà eu plusieurs fois l’occasion d’expliquer le rôle de bascule que nous jouons avec une approche le plus souvent sans a priori. Un certain nombre de nos positions sont connues, mais à VL plus que dans un autre parti, la partie n’est pas jouée à l’avance.

    Vevey Libre a de sucroît entraîné les PDC qui au départ étaient tenté de suivre le PLR et l’UDC. La détermination de Vevey Libre à soutenir ce projet et la crainte de passer pour des méchants ou irresponsables en refusant le projet les a convaincu de le soutenir.

    Le vote de tous les groupes favorables a été bien sûr déterminant, mais au contraire de la gauche, celui de VL n’était pas acquis d’avance.

Laisser un commentaire