Vevey Libre se battra pour maintenir la rétrocession de la taxe déchets

Vevey, le 27 septembre 2012. Poubelles. Collecte des ordures menagere en ville de Vevey.24Heures/Chantal Dervey

Vevey, le 27 septembre 2012. Poubelles. Collecte des ordures menagere en ville de Vevey.24Heures/Chantal Dervey

Vevey Libre a appris avec stupéfaction la décision de la Municipalité de vouloir renoncer à rétrocéder la taxe de base sur les déchets fixée à 80 francs par personne. Vevey Libre et son municipal Jérôme Christen sont à l’origine d’une longue bataille qui a finir par aboutir à cette décision qui permettait d’adoucir l’impact de la taxe au sac. Il est regrettable que la Municipalité impose à l’un de ses membres, contre son avis, une décision qui touche directement son service et risque de mettre à mal la politique qu’il met en place pour regagner la confiance des citoyennes et citoyens veveysans.

Vevey Libre a toujours souhaité que l’introduction de la taxe sur les déchets soit financièrement neutre. C’est ainsi que nous avons proposé de compenser la taxe de base de 80 francs par une aide sociale équivalente permettant d’éviter de pénaliser les Veveysannes et Veveysans tout en restant dans la légalité.

Vevey Libre a même proposé que la ville offre un nombre de sacs taxés aux citoyens de notre ville correspondant à un volume estimé de déchets incompressible. Ou qu’une compensation soit faite sous la forme de bons dans des commerces locaux.

Toutes ces propositions ont été écartées en 2013 par une large majorité de la commission en charge d’étudier le règlement sur les déchets. Vevey Libre a alors pris son bâton de pèlerin pour convaincre finalement avec succès qu’il fallait au moins compenser la taxe de base.

Le Conseil communal avait finalement accepté cette rétrocession à une très large majorité.

En effet, nous estimons, dès lors que nous demandons déjà à chacun de faire de gros efforts pour trier et valoriser les déchets, qu’il n’est pas souhaitable d’y ajouter encore une charge financière supplémentaire par une taxe particulièrement inique pour les revenus modestes.

Vevey Libre s’étonne de surcroît que cette mesure soit prise à un moment où les efforts entrepris par son municipal pour rétablir la confiance en matière de déchets commencent à porter leurs fruits.

La gestion des déchets et son financement ont été confiés au municipal Jérôme Christen. Il n’est pas acceptable que la Municipalité impose une mesure qui a une conséquence négative directe sur la politique d’un service dont son municipal responsable ne veut pas.

D’autant plus que cette décision est susceptible d’anéantir tous les efforts déjà entrepris et programmés pour rétablir la confiance des citoyens à l’égard de la politique municipale des déchets.

Vevey Libre combattra donc cette mesure par ses représentants en commission des finances et lors du débat au Conseil communal. Il déposera également une motion visant à corriger le règlement sur la gestion des déchets et à y inscrire cette rétrocession afin que la mesure soit pérenne.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire