Vevey Libre et la rétrocession de la taxe au sac : nouvelle défaite pour le municipal PLR Etienne Rivier

swiss_franc_billsLes citoyens veveysans sont nombreux à ne pas savoir qu’il existe à Vevey une taxe déchets annuelle à la personne, en plus de la taxe au sac. Et pour cause, le Conseil communal a décidé fin 2013, grâce à Vevey Libre, que l’on allait certes facturer aux citoyens, pour être conforme au droit,  une taxe de 80.–/personne adulte (obligation fédérale) mais de rétrocéder au même moment ce même montant facturé à travers un don que la Ville faisait à ses citoyens (compétence municipale inscrite dans les lois cantonales).

Cette procédure est appliquée sans qu’aucune facture ne soit jamais envoyée au citoyen pour éviter de lourdes charges administratives.

La Municipalité, pour embellir ses comptes, a présenté début novembre 2015 à la Commission des Finances un Budget 2016, dans lequel on maintenait la taxe facturée, mais on abolissait le don fait aux citoyens. Conséquence : le citoyen se trouvait subitement facturé une taxe qu’il ne connaissait pas. Je laisse le lecteur seul juge de la manière dont notre actuel « ministre » des finances se prépare à sa reconduction aux prochaines élections. Facile d’embellir les résultats sur le dos du contribuable de cette façon sournoise.

– Au moment même ou notre Municipal fraîchement élu, Jérôme Christen, hérite du dossier des déchets dans un état déplorable, notamment par des manquements de coordination et de communication avec la population, et dont les quatre autres municipaux actuellement doivent assumer les résultats

– Au moment même où les premiers signes d’amélioration apparaissent et que l’on s’achemine vers une solution stable et durable, notamment aussi grâce à la nouvelle orientation prise par les Espaces publics (Eric Davet et son Etat-Major) qui font un excellent travail sous la conduite de leur nouveau municipal.

– voilà que l’on balance un signal agressif à l’adresse de la population (sans l’aval de Jérôme Christen, évidemment contre, mais minorisé) : « Les déchets à Vevey, c’est la pagaille, ça nous coûte très cher et c’est de votre faute ! Vous payez les dégâts ».

Alors qu’aujourd’hui, une large partie de la population ne comprends plus, en matière de déchets, ce qui est légal et ce qui ne l’est pas. Et c’est la même large partie que l’on accuse de contribuer à créer cette chienlit.

La Commission des Finances – qui se trouve en première ligne de la lecture du budget 2016 – n’a pas été dupe. Roger Pieren et moi-même, les deux membres de la Commission des Finances, représentant Vevey Libre parmi les six autres partis, avons signé un amendement au budget qui demandait la réintroduction du don fait aux citoyens en 2015. Ceci en présence du municipal des Finances, M. Etienne Rivier, qui défendait cette abolition de don, améliorant « ses » compte de CHF 1.5 millions.

Les débats furent longs. Mais au bout du compte, la Commission des Finances a accepté cet amendement avec un résultat encourageant les deux représentants Vevey Libre : 10 voix oui à l’amendement, 2 contre et une abstention.

Nous avons gagné un combat mais pas encore la guerre. La suite ce jouera à la prochaine séance du Conseil communal du 03.12.2015.

Au nom de Vevey Libre
Le Président :
Francis Baud

» Suivez Vevey Libre

Abonnez-vous à notre fil RSS ou consultez notre actualité sur Facebook.

2 réponses à “Vevey Libre et la rétrocession de la taxe au sac : nouvelle défaite pour le municipal PLR Etienne Rivier”

  1. Emmanuel Gétaz 16 novembre 2015 le 11:32 #

    Ne lâchez rien, vous gagnerez à la fin ! Contrairement à la taxe au sac qui a au moins l’avantage de faire réellement diminuer la quantité de déchets incinérables, la taxe fixe de 80.- par personne est antisociale, anti-écologique (car elle braque les gens contre l’idée de faire un effort pour le tri) et elle punit les gens qui ont pourtant fait des efforts. Ceux qui ont voulu imposer la réintroduction de cette taxe n’ont pas compris grand-chose à ce qu’il faut faire pour que Vevey parvienne à apaiser le climat concernant les déchets. Bravo à Jérôme Christen et ses services qui, pendant ce temps, font ce qui aurait dû être réalisé il y a des années.

  2. Gonthier Alain 19 novembre 2015 le 16:17 #

    Francis, n’exagère pas la longueur et l’âpreté de la discussion. i la été assez vite clair qu’une majorité se dégagerait en faveur de l’amendement.

Laisser un commentaire