Jérôme Christen veut mieux valoriser les déchets

Capture d’écran 2016-02-03 à 15.53.38Jérôme Christen, candidat à la Municipalité de Vevey, tire un bilan positif après sept mois d’activité. Les objectifs sont atteints même s’il reste beaucoup à faire notamment pour dénicher de nouvelles filières en matière de recyclage de déchets et pour encourager les Veveysannes et Veveysans à mieux les trier. C’est bon pour les finances communales et c’est bon pour l’environnement.

Comment vous décririez-vous ?

Je suis un amoureux de Vevey qui y habite depuis l’âge de 6 ans, y a fait ses écoles et s’engage dès son plus jeune âge comme bénévole pour contribuer à ce que cette ville soit encore plus agréable à vivre pour les générations à venir dont celle de mes deux garçons.

Très engagé dans le milieu associatif, notamment au sein de l’Association du Quartier de la Valsainte et comme co-fondateur de la
Fête multiculturelle, j’ai toujours été de ceux qui souhaitaient agir plutôt que subir. Je vois Vevey comme un grand village où je souhaite que l’on puisse trouver les conditions pour que chaque habitant puisse s’y épanouir. Homme de terrain, ouvert au dialogue et accessible, je dispose d’une riche expérience politique et d’une large connaissance des rouages administratifs communaux et cantonaux qui me permettent de disposer de relais utiles et d’agir avec efficacité.

Voilà six mois que vous avez été élu à la Municipalité et chargé de l’épineux dossier de la gestion des déchets, quel bilan tirez-vous?

A mon entrée en fonction, j’ai trouvé au sein des Espaces Publics des compétences et un engagement remarquables, mais aussi un service sinistré par plusieurs années de sous-effectifs et quelques maillons faibles. En dehors d’une gestion des déchets déficiente, c’est un miracle s’il n’y a pas eu d’autres couacs. En contrepartie, Vevey a la chance de disposer d’une petite « armée » d’hommes orange engagés et efficaces.

J’avais pris l’engagement de rendre cette ville propre dans un délai de six mois, nous y sommes arrivés en trois mois grâce à la mise sur pied rapide d’une cellule d’intervention d’urgence pour prendre en charge les dépôts de déchets illicites.

La déchetterie que nous pensions pouvoir ouvrir au public début 2016 a finalement été mise à disposition des Veveysannes et Veveysans le 14 décembre 2015. Elle leur permet d’y déposer de nombreuses matières valorisables, ce qui présente un double avantage : ils voient leurs sacs taxés allégés et la ville peut revendre certaines matières ce qui épargne de l’argent public. Depuis mon entrée en fonction, nous avons changé d’approche : nous valorisons les déchets plutôt que de les faire incinérer, chaque fois où nous avons un bénéfice écologique et/ou financier à en retirer.

Nous faisons également de gros efforts de communication que nous allons intensifier et rendre plus efficaces pour encore mieux valoriser ces déchets.

Si vous êtes réélu, entendez-vous poursuivre ce travail dans ce dicastère ?

Lorsque la nouvelle équipe municipale sera connue, il s’agira de trouver une solution correspondant aux compétences et aux motivations de chacun. Le secteur voirie – parcs et jardins – est un secteur en constante évolution et suffisamment passionnant pour que j’y poursuive mon activité. Mais je suis disponible pour prendre en charge d’autres dossiers pour lesquels j’ai, comme mon colistier Michel Agnant, de nombreuses propositions à faire.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire