Michel Agnant veut promouvoir le «vivre-ensemble»

Capture d’écran 2016-02-02 à 22.29.08Michel Agnant, candidat Vevey Libre à la Municipalité de Vevey.: « Avant tout, je voudrais rappeler le rôle du politique: créer les conditions-cadres pour permettre à chacune et à chacun de s’épanouir pleinement dans son environnement. »  Il explique dans un entretien sa vision politique.

Qui êtes-vous?

Ressortissant de la République d’Haïti, une île située dans la mer des Caraïbes en Amérique, je suis établi à Vevey, en Suisse, depuis environ une vingtaine d’années. J’y ai épousé une Thurgovienne et nous avons ensemble deux enfants. Je suis un humaniste qui essaie de vivre suivant le concept de l’honnête homme au sens du XVIIe siècle. Cela est l’expression de mon vécu – enfance en Haïti, jeunesse en Allemagne pour les études et vie d’adulte en Suisse. Pétri de cultures différentes, je me vois avant tout comme un citoyen du monde. Un monde fait d’une humanité une et indivisible. A ce titre, je me suis toujours senti concerné par les affaires de la cité. Alors quand j’ai été sollicité pour participer activement à la vie politique de la commune, je n’ai pas longtemps hésité, vu que cela s’est fait sur la base de l’amitié. Je veux parler de la création du parti Vevey Libre par Jérôme Christen en 2006. Et depuis cette date, je siège au Conseil communal de Vevey en qualité d’élu de Vevey Libre.

Qu’avez-vous appris de vos années de politique?

De vivre la politique de l’intérieur et surtout au niveau communal a été pour moi une expérience formidable. D’autant plus au sein d’un parti comme Vevey Libre, qui se tient éloigné des querelles partisanes, qui accorde la liberté de vote à ses membres et qui se bat avant tout pour les intérêts des Veveysannes et Veveysans et pour la bonne marche de la Ville.
Membre de la Commission de gestion depuis deux législatures, j’ai pu acquérir une vision globale de la vie de la Commune quant à sa gestion. Ce qui m’a permis aussi de prendre
connaissance des contraintes de l’administration et des besoins des gens sur le terrain. Mes expériences en politique m’ont permis de: vivre une proximité nouvelle avec les citoyens,
accepter le fait de n’être pas toujours dans le camp des gagnants, respecter l’autre malgré les divergences d’opinion, être capable de rechercher le compromis, et conséquemment,
la majorité pour faire passer un projet.

Quelles sont vos priorités?

Avant tout, je voudrais rappeler le rôle du politique: créer les conditions-cadres pour permettre à chacune et à chacun de s’épanouir pleinement dans son environnement.

Mes priorités s’inscrivent dans une large mesure dans le programme de Vevey Libre:

Défense du patrimoine foncier communal pour une maîtrise du sol par la collectivité publique.

Améliorer la qualité de vie en ville en préservant et en aménageant des espaces verts.

Promouvoir le vivre-ensemble en développant les possibilités d’échange et de rencontre entre les citoyens.

Favoriser les échanges intergénérationnels en intégrant les aînées et aînés le plus possible dans la vie sociale pour briser leur isolement.

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire