Tarifs Holdigaz: de l’eau dans le gaz

«Les tarifs Holdigaz sont prohibitifs» estime le conseiller communal Stéphane Molliat qui a réalisé un tableau qui permet de les comparer avec quatre autres fournisseurs vaudois. Il réclame de explications à la Municipalité dès lors que la commune est un important actionnaire de cette société et représentée au sein de son Conseil d’administration.

La Holding veveysanne Holdigaz SA existe depuis 2005 suite à la fusion de deux entreprises de distribution, à savoir la compagnie du gaz créée à Vevey en 1861 et la société du gaz de la plaine du Rhône créée elle en 1922. La société Cosvegaz de Cossonay fait partie du groupe depuis 2007.

Cette Holding distribue le gaz dans 168 communes réparties dans les cantons de Vaud, Valais et Fribourg.

La ville de Vevey est l’actionnaire le plus important avec ses 10,1% d’actions, suivie de Montreux, 7.4%. 26% sont détenues par diverses communes avoisinantes.

Holdigaz est un monopole, dans le sens ou les habitants des villes desservies par elle n’ont aucun autre choix. Le but de cette interpellation est de tenter de clarifier la politique tarifaire pratiquée par Holdigaz.

L’interpellateur s’est amusé à comparer les tarifs pour 2 objets distincts : A savoir une villa standard d’une consommation annuelle de 20’000 KW/H avec une chaudière de 20 KW. Ainsi que d’un immeuble de l’ordre de 25 appartements consommant 300’000 KW/H avec une chaudière de 120 KW.

Le comparatif s’est fait sur 5 régions et distributeurs, Cosvegaz qui fait partie de Holdigaz pour la région de Cossonay, les services industrielles de Lausanne, les services industrielles de Morges, de VO énergie à Orbe, et bien entendu de Holdigaz pour ce qui nous concerne, c’est-à-dire Vevey.

Les résultats sont surprenants mais afin de ne pas alourdir cette interpellation, le tableau avec tous les détails est à disposition et nous ne ferons ici qu’un bref résumé.

Ainsi l’immeuble desservi par Holdigaz paiera 18% plus cher qu’à Lausanne, 25% de plus qu’à Morges et 31%de plus que dans la région d’Orbe. Ce qui représente plus de 380.- par année par appartement dans ce dernier cas.

La villa standard paiera elle 13% de plus qu’à Lausanne, 37% plus cher qu’à Morges, près de 40% de plus qu’à Orbe.

Dans les 2 cas de figure, Holdigaz détient la palme incontestable du tarif le plus élevé.

Un autre aspect est également à relever : Les tarifs sont constitués de taxe de puissance, d’abonnement et de consommation. Ces taxes de puissance, Lausanne et VO Energie ne les facturent pas, et Morges est bon marché. Par contre là aussi Holdigaz atteint des sommets. Ce qui a pour effet qu’un propriétaire qui décide d’isoler sa maison se trouvera avec une consommation moindre mais sera tout de même pénalisé par cette taxe. Est vraiment compatible avec la politique énergétique de la ville ??

Questions

Comme mentionné plus haut, la ville de Vevey est l’actionnaire principal. À ce titre nous posons les questions suivantes :

  • La municipalité de vevey est-elle au courant de la politique tarifaire de Holdigaz systématiquement plus chère que les autres distributeurs régionaux et approuve t’elle cette politique ?
  • La théorie selon laquelle le réseau desservi par Holdigaz est plus dense, donc plus cher, est-elle cohérente par rapport à la région d’Orbe ?
  • Par rapport aux taxes de puissance, Pense t-elle que cette politique tarifaire va dans le sens d’une motivation aux propriétaires à entreprendre des travaux d’isolation de leur immeuble ?
  • Cette politique tarifaire est t-elle considérée comme un impôt déguisé, et par là même encouragée par la ville de Vevey en accord avec les communes avoisinantes ?

Capture d’écran 2017-02-07 à 13.44.05

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire