Vevey Libre souhaite le retour du wi-fi public gratuit

Capture-d’écran-2018-07-05-à-15.19.21
En décembre 2017 lors du débat sur le budget 2018 relatif au réseau Wi-Fi gratuit de notre ville, le Conseil communal a décidé de réduire à CHF 22’000.- le montant prévu de CHF 30’000.- francs, faute d’explications claires. Ce montant a été estimé suffisant par la commission des finances, après avoir entendu le service du Municipal, pour maintenir cette prestation au service des Veveysans et des touristes.
Le municipal Lionel Girardin a déclaré dans 24 Heures du 11 décembre 2017: « Après deux refus successifs de valoriser ce poste, le Conseil communal a été clair, je n’en fais plus une priorité. La balle est dans son camp si l’un ou l’autre élu veut relancer le débat, nous discuterons à ce moment-là.».

« Conseil communal pas opposé au wi-fi »

Contrairement à ces propos, le débat et le vote démontrent que le Conseil communal n’était pas opposé au wi-fi mais qu’il juge la somme réclamée excessive. Lors de cette séance, le municipal en charge du dossier avait fait savoir qu’il souhaitait signer un contrat avec Kyos, société dont le siège est en Valais. En février, il a fait savoir que le wi-fi était débranché.

« Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’appel d’offres? »

On peut légitimement se demander pourquoi dans l’attribution de ce marché, il n’y a pas eu d’appel d’offres dès lors que des entreprises locales pourraient y être intéressées. Dans ce contexte, on peut également se demander si, pour les prestations informatiques en général, la ville de Vevey procède par appel d’offres.

« Au vu des doutes exprimés ci-dessus, nous soumettons à la Municipalité les questions suivantes. »

1. Pourquoi le Service de l’information s’est-il focalisé sur un seul fournisseur et n’a-t-il pas envisagé un appel d’offres pour la remise en état ou la mise à jour du réseau wi-fi urbain.
2. De manière générale, pour tout ce qui a trait à l’informatique, le service procède-t-il à des appels d’offres ?
3. Conformément aux bonnes pratiques, ce processus est-il renouvelé ? Par exemple annuellement, pour garantir un ratio prix/qualité de service élevé ? Si non, pour quelles raisons ?
4. Si oui, en vue d’éviter des frais de déplacement éminemment élevés quand on parle de spécialistes informatiques, un appel d’offre à des entreprises locales a-t-il eu lieu ?
5. Quelle est sa grille d’évaluation pour déterminer ses fournisseurs ?
6. Une synergie avec d’éventuelles bornes wi-fi provisoire qui seraient misent en place par la Fête des vignerons est elle envisageable, majorant le prix d’installations provisoires pour en faire du définitif ?
Steven Pilet

Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire