Des économies pour la ville: « renégocions les forfaits énergétiques»!

Capture d’écran 2019-05-15 à 00.26.49Le remplacement des luminaires de technologies anciennes par des LED actuelles permet des substantielles économies d’énergie (division par 10). Qui dit économie d’énergie, dit économies financières sur la facture d’électricité. Or le contrat qui lie la ville à la Romande Energie règle la question de la consommation électrique et de l’entretien des luminaires via des facturations forfaitaires. Au nom de la commission énergie et du groupe Vevey Libre, Pascal Molliat demande une négociation.

Voici son postulat:

Nous avons voté l’élaboration d’un « plan lumière » sensé donner les lignes directrices à une évolution dynamique et cohérente du parc de luminaire public vers une meilleure qualité de l’éclairage et une consommation moindre.

Naturellement, en plus de l’augmentation de qualité de vie dû à un éclairage mieux géré, le remplacement des luminaires de technologies anciennes par des LED actuelles permet également une substantielle économie d’énergie (division par 10 de la consommation). Qui dit économie d’énergie, dit économies financières sur la facture d’électricité.

De plus, les luminaires à LED ne nécessitant quasiment pas d’entretien (durée de vie 50 fois plus élevée qu’une ampoule à incandescence) une économie conséquente est également à attendre de ce côté-là.

Or ce n’est pas si simple que cela. En effet, le contrat nous liant à la Romande Energie règle la question de la consommation électrique et de l’entretien des luminaires via deux facturations forfaitaires.

Le contrat lui-même a été signé en 1988 pour une durée de 40 ans. Naturellement à l’époque, on ne parlait pas de LED et les économies d’énergie n’étaient pas réellement d’actualité.

La facturation au forfait fait perdre de fait tout intérêt économique aux renouvellement du parc de luminaire, la facture restant la même malgré la baisse de consommation.

Pour ce qui est de l’entretien des foyers lumineux, le problème est exactement le même. La proportion grandissante de foyers lumineux LED pour l’éclairage public engendre en réalité un entretien nettement moindre que celui réellement facturé.

Il serait incohérent de demander d’une part des investissements pour faire évoluer l’éclairage public tout en payant forfaitairement des frais qui n’existent plus grâce à ces investissements.

Nous demandons donc à la Municipalité de prendre les mesures suivantes :

Négocier un avenant au contrat nous liant à la Romande Energie qui intégrera les éléments suivants :

  1. Indexation du forfait facturé pour la consommation d’électricité de l’éclairage public n’ayant pas de compteurs individuel à la puissance totale installée dudit éclairage.
  1. Indexation du forfait facturé pour « l’entretien des foyers lumineux » à l’évolution du type et du nombre des luminaires installés. Les dernières technologies ne nécessitant quasi pas d’entretien.

    Pour la commission de l’énergie,

    Pour le groupe Vevey Libre,

    Pour Vevey,

    Pascal Molliat

Tags: , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire