Vignes de Vevey: un potentiel très mal exploité

Capture d’écran 2019-05-24 à 18.23.11Les vignes et caves de Vevey représentent un patrimoine unique. Il est exceptionnel d’avoir des caves en ville d’une telle dimension et de vieux tonneaux en bois de grande capacité. La qualité de vin et son emballage ont été bien améliorés, mais les efforts pour faire connaître les vins insuffisants et la vente en baisse, s’est inquiétée la conseillère communale Vevey Libre Anne-Francine Simonin.

Capture d’écran 2019-05-24 à 18.28.02La ville de Vevey possède de vignes s’étendent aujourd’hui sur environ 12 hectares sur quatre communes voisines – soit Corseaux, Chardonne, Jongny et La Tour-de-Peilz, en plus d’un petit parchet situé sur territoire veveysan. Elle possède par ailleurs un patrimoine unique avec de superbes caves en plein centre-ville équipées de vieux tonneaux en bois au charme incontestable.

Depuis quelques années, de gros efforts ont été entrepris pour améliorer la qualité du vin. Ces derniers sont régulièrement bien évalués au travers du label Terravin. Le visuel des étiquettes et la gamme a été adaptée aux standards exigés par le consommateur d’aujourd’hui. Toutefois les efforts entrepris pour le vendre sont particulièrement faibles. Cela donne l’impression que le travail a été fait à moitié. Des investissements ont été faits pour améliorer un produit, mais les mesures engagées pour le vendre sont très faibles, à tout le moins insuffisantes.

Depuis 2009, les recettes liées aux ventes sont en baisse hormis deux exercices (2012 et 2017). Les caves sont déficitaires, chaque année 220’000 francs en moyenne, déficits qui ont une tendance à la hausse.

Les horaires d’ouverture de la cave sont les suivants :
– le jeudi de 16h30 à 17h30,
– le vendredi de 11h à 12h
– le samedi de 10h à 12h.

A part le samedi, ce sont donc des horaires adaptés aux retraités. Pire, le samedi, lorsqu’on se rend à la cave, il faut faire le tour de la cave pour trouver le tenancier qui
refuse de faire déguster, précisant que ce n’est pas possible le samedi, ce jour étant réservé à la prise de livraison des clients. Il n’est par ailleurs pas possible de payer
comptant ni par carte de débit ou de crédit !

La Municipalité semble tergiverser quand à l’avenir de nos caves. Le gérant est congé-maladie et proche de la retraite, or la mise au concours d’un gérant des
caves et démarcher commercial n’a pas encore eu lieu.

Notre inquiétude se porte aussi sur une voie de la facilité qui serait de se séparer de ce patrimoine …

Dans ce contexte, nous posons les questions suivantes et remercions d’avance la
Municipalité pour ses réponses :
1. Quelle analyse la Municipalité fait-elle des résultats d’exploitation de ses vignes
de ces dernières années et quelles conclusions tire-t-elle ?
2. Quelles ont été les mesures prises ces dernières années pour inverser cette
tendance en particulier pour améliorer leur vente ?
3. Pour quelle raison nos vins ne sont-ils pas en vente lors de matches des deux
clubs phares de notre ville, soit le Vevey United et les Riviera Lakers ?
4. Comment la Municipalité justifie-t-elle de tels horaires de nature à décourager
les clients encore actifs professionnellement ?
5. Pourquoi la Municipalité ne valorise-t-elle pas ce patrimoine unique constitué par
les caves de la ville ?
6. De manière générale, quelles mesures la Municipalité entend-elle prendre pour
redresser les ventes et rendre l’exploitation de nos vignes viable ?
Pour cet été exceptionnel, trois questions encore :
7. Les horaires des Caves de la Ville vont-ils être élargis afin de mettre en valeur
ses produits ?
8. Ville en Fête servira-t-il des vins de la Ville ?
9. Quelle organisation pour le caveau St Martin (qui chapeaute ?)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire