Vevey Libre demande la réintégration de ses municipaux

Février 20191_-5.7.2-DSC_0832 - copie 7« Il y a trop longtemps que la majorité municipale et le Conseil d’Etat ont confisqué aux Veveysannes et Veveysans leur choix démocratique des élections de 2016. Il est temps que cela cesse et que nos deux municipaux soient réintégrés dans leur fonctions» estime Vevey Libre.

L’enquête du procureur démontre que les faits reprochés aux deux municipaux Michel Agnant et Jérôme Christen sont largement infondés. La commission de gestion est tenue au secret et on ne voit pas ce qui pourrait justifier le fait que son droit à l’information soit restreint.

On ne voit pas non plus comment on pourrait par ailleurs interdire à des élus politiques de consulter leur conseiller politique dans une situation de crise comme l’a vécu la Municipalité de Vevey. La loi prévoit justement que c’est possible lorsque des circonstances particulières l’exigent notamment en cas de dysfonctionnements. Or on se trouve précisément dans ce cas de figure.

Les rapports entre les élus politiques et leurs conseillers et états-majors de parti vont complètement changer si les uns ne peuvent plus consulter les autres dans de telles situations.

Vevey Libre déplore également vivement la grave atteinte la réputation et à la personnalité de ses deux municipaux provoquées par de multiples dénonciations infondées de la part de la majorité municipale. La potentielle gravité des actes commis n’existe plus et leur suspension n’est plus justifiée, sans quoi, le préjudice qui leur a été porté se poursuivra éhontément.

http://www.leregional.ch/N125190/affaire-agnant-christen-br-le-procureur-ecarte-la-plupart-des-faits-reproches.html

Tags: , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire