Les municipaux Vevey Libre ne sont pas les fauteurs de trouble

Capture d’écran 2019-08-29 à 17.04.34Le rapport d’audit que vient de publier le Conseil d’État au sujet de l’administration veveysanne nécessite un autre éclairage que celui de la Conseillère d’État verte Béatrice Métraux qui s’ingénie à protéger la syndique verte Elina Leimgruber ainsi qu’à procéder, dans son communiqué de presse et dans ses prises de position, à une réécriture de l’histoire.

Michel Agnant et Jérôme Christen tiennent tout d’abord à relever la qualité – aspect neutralité – de l’audit mené par le bureau Serdaly & Ankers, tout en regrettant l’usage politique qu’en a fait Mme Métraux, qui affirme que la situation s’est déjà sensiblement améliorée, sous-entendu depuis la mise à l’écart des « fauteurs de troubles » que sont les deux municipaux Vevey Libre suspendus. Par ailleurs, le caviardage massif des annexes constitue un acte contraire à la transparence, élément essentiel à la compréhension des événements par les citoyennes et citoyens de Vevey.
Les difficultés que traverse la Municipalité de Vevey et son administration trouvent leur source essentiellement dans les agissements du municipal socialiste suspendu Lionel Girardin et les tentatives de marginalisation et de blocage visant le municipal Michel Agnant, notamment par la non-attribution d’une partie de ses dicastères, tel que cela a été prévu et négocié lors de la mise en place de la législature, comme l’établit l’audit (2.2.1 p. 12 et 13).

Nous avons respecté notre serment en informant d’abord la Municipalité de Vevey des premières informations que nous avions sur les agissements de M. Girardin. La majorité municipale composée de la syndique Elina Leimgruber et du municipal PLR Etienne Rivier n’a pas voulu agir, refusant de geler la subvention communale à la Fondation Apollo, de faire la lumière sur cette affaire et de protocoler nos déclarations dans les procès-verbaux de la Municipalité, tenus, faut-il le rappeler, par le secrétaire municipal.

Face à cette situation de déni, nous avons dû avoir recours au Conseiller d’État Pierre-Yves Maillard, ministre de tutelle de la Fondation Apollo, que nous avons informé de la situation, et qui, après vérifications, a déclenché l’audit du Contrôle cantonal des finances et la plainte pénale contre M. Girardin qui s’est ensuivie. Ce n’est qu’après un premier jugement du Tribunal cantonal que la majorité municipale a fini par admettre les faits et à son tour se résoudre à déposer une plainte pénale.

La souffrance de l’administration communale veveysanne résulte des effets collatéraux de l’affaire Girardin avec des chefs de service placés sous la direction de la syndique et d’autres solidaires de leurs municipaux. Si des collaborateurs de l’administration se trouvent aujourd’hui en souffrance, c’est principalement en raison du type de gouvernance adoptée par la syndique (3.1.2, page 22), directivité, euphémisme pour ne pas dire autoritarisme tant à l’égard de certains collaborateurs que de municipaux (pour rappel, sept dénonciations, cinq non-lieu).

Pour conclure, nous aimerions répéter que nous n’avons jamais rompu le dialogue. Pour preuve, nous avions initié en septembre 2018 une médiation menée par l’avocat Luc Recordon, démarche à laquelle la syndique a décidé de mettre un terme après quatre séances, et ceci de manière unilatérale. Nous resterons toujours au service des citoyennes et citoyens de Vevey, nous souhaitons l’institution de règles de fonctionnement qui permettent d’éviter toute tentative d’intimidation ou de harcèlement psychologique. Il est important que nous puissions poursuivre dans des conditions acceptables le mandat qui nous a été confié et mettre un terme à la nouvelle orientation politique que le Conseil d’État a donnée à la Municipalité de Vevey en nommant deux municipaux hors-sol, et portant ainsi atteinte au choix démocratique de la population veveysanne.

Communiqué de presse du Conseil d’Etat

Rapport d’audit

L’interview de 24 Heures. https://www.24heures.ch/vaud-regions/riviera-chablais/jerome-christen-fauteurs-troubles/story/10575948

Tags: , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire