Passage de 5 à 7 municipaux: Vevey Libre est favorable

Le Conseil communal de Vevey a largement accepté le 12 septembre dernier de demander à la Municipalité une réflexion sur le passage de 5 à 7 municipaux/municipales. Il y a deux ans, seuls le PLR et Vevey Libre y étaient favorables et l’idée avait été mise au frigo. Les esprits semblent avoir évolué, puisque le PLR a relancé sa proposition et que le principe a été admis à la quasi-unanimité. Reste à trouver un consensus sur le temps de travail des futurs élus: 40 ou 50%. Le débat ne fait que commencer.

La plupart des villes-centres de la taille de Vevey sont d’ailleurs dotées de 7 municipaux/municipales, comme Yverdon, Montreux, Renens, Morges et Nyon. Cela présente de gros avantages: une meilleure représentativité politique, un plus grande attractivité dès lors qu’un temps de travail réduit permet de conserver plus facilement un pied dans la vie active. Accessoirement, cela permet de pallier plus facilement à des absence d’un ou l’autre membre du collège municipal.

Actuellement les municipaux veveysans sont rétribués pour une activité à 60% et la syndique à 80%. Dans l’hypothèse d’un passage à 7, ce temps de travail devrait être réduit (et donc la rémunération aussi). Par ailleurs, le temps de travail du syndic/de la syndique ne devrait être guère supérieur à celui des municipaux, dès lors que pour mieux jouer son rôle de coordinateur et avoir le temps de mettre de l’huile dans les rouages, de travailler à des consensus, il devrait se contenter de prendre en charge exclusivement les deux dicastères transversaux que sont l’administration générale et le service du personnel.

Numériser 1Illustration: dessins de Pellet réalisés pour la campagne de la gauche en 1988,
extraits du quotidien Vevey-Riviera daté du 15 septembre 1988.
Cette proposition n’est pas nouvelle. En 1988, la droite veveysanne avait déjà lancé une telle démarche qui s’était soldée par un échec en votation populaire. La gauche y voyait – à juste titre – un moyen pour la droite majoritaire de mieux asseoir son pouvoir et en ouvrant la porte à une « surreprésentation ». Il faut savoir qu’en 1988, la droite était encore majoritaire à la Municipalité de Vevey. La gauche a été majoritaire depuis 2006 jusqu’en 2016 où l’effondrement du PS a bénéficié à Vevey Libre. Au Conseil communal, la droite a également perdu sa majorité lors du schisme radical de 2003 qui a abouti à la naissance de Vevey Libre qui, depuis, joue le rôle de bascule entre la droite et la gauche. Le Conseil communal est beaucoup plus éclaté avec sept groupes qui comptent entre 6 et 22 sièges. Le passage à 7  municipaux devrait permettre une meilleure représentativité.

Numériser 3

 

 

Ilustration: reportage paru 24 Heures du 23 septembre 1988 sur la campagne de la droite en faveur du 5 à 7. Le slogan choisi « Pourriez-vous imaginer Blanche-Neige sans les 7 nains » n’avait pas été porteur. Le 2 octobre 1988, le peuple avait refusé leur proposition à une écrasante majorité, soit par 1269 non contre 653 oui, soit à deux contre un. La participation avait atteint un record de faiblesse avec 23,07% de bulletins rentrés.

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire