L’ASLOCA offre des prestations essentielles d’intérêt public

80478996_450735402528843_8720408169374810112_n - copieL’ASLOCA Vevey-La Tour et environs revient de loin. Sa subvention communale a failli être amputée d’un montant important. La Municipalité alors composée des PLR Etienne Rivier, Jacques Ansermet, de la Verte Elina Leimgruber et du socialiste Michel Renaud avait décidé de diminuer sa subvention de 27’000 francs à 15’000 francs pour des raisons obscures. Il a même été prétendu à tort que l’ASLOCA avait été consultée, et que cette diminution ne lui posait pas de problème.

Il aura fallu le retour des municipaux Vevey Libre à leurs fonctions pour que la Municipalité revienne à la raison et propose de maintenir la subvention et que l’on découvre par la même occasion qu’aucune discussion n’avaient eu lieu avec l’ASLOCA et que les besoins de cette association d’intérêt public n’avaient pas diminué, contrairement à ce qui avait été avancé.

L’ASLOCA joue un rôle social déterminant en défendant les locataires confrontés à des abus de certains propriétaires. Elle propose des consultations juridiques, une assistance en commission de conciliation et pour les états des lieux, etc. C’est une prestation de service public au service de personnes fragilisées. Les tensions sur le marché du logement sont toujours plus fortes et le rôle de l’ASLOCA est plutôt amené à se renforcer.

Lors du débat à au Conseil communal, le municipal Michel Agnant a rappelé qu’elle offrait une prestation essentielle aux gens les plus faibles de notre société.

Au vote le retour à la subvention de 27’000 francs a été accepté par le PS, Décroissance-Alternatives, et Vevey Libre, refusé par le PLR, la majorité de l’UDC (avec l’exception notable de Werner Riesen) et le PDC. Les Verts se sont curieusement abstenus.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire