« L’internalisation du secteur des gérances, c’est maintenant ! »

Vevey Libre a transmis lundi à la Capture d’écran 2017-11-07 à 16.12.26Municipalité une motion qui vise à concrétiser l’internalisation de la gestion des bâtiments communaux afin de pouvoir assurer un logement adéquat à chacun et gagner en efficience et en cohérence dans la gestion du patrimoine immobilier de notre ville.
Vevey Libre demande à la Municipalité, de saisir maintenant l’opportunité qui lui est offerte, notamment par le départ à la retraite du chef des finances-gérances, de rapatrier au sein de l’administration communale dans les délais adéquats la gestion des immeubles mis en gérances privées et de procéder à l’internalisation de tout son secteur des gérances.

Voici le texte complet qui sera développé jeudi 9 novembre par le conseiller communal Steven Pilet.

Pendant la dernière campagne électorale et même après, le logement à loyer abordable était au cœur de tous les débats.

Aussi étions-nous heureux de constater que les autorités nouvellement élues à la Municipalité ont inscrit dans leur Programme de législature 2016-2021 cet objectif d’assurer un logement pour tous.

Ainsi, pour satisfaire cet objectif ambitieux d’assurer un logement adéquat à chacun et gagner en efficience et en cohérence dans la gestion du patrimoine immobilier de notre ville, les soussigné-e-s estiment que la seule façon de démontrer cette volonté et d’y parvenir est une internalisation de la gestion de notre parc locatif.

Et que le moment est propice pour un rapatriement de l’ensemble des immeubles locatifs de la Ville donnés en régies privées depuis 2006, ceci d’autant plus que le chef de Service finances-gérance prend sa retraite l’année prochaine.

Par ailleurs, des arguments financiers ou tout simplement de service public plaident pour une internalisation immédiate de ce secteur. Les frais de gérance pratiqués usuellement, sans compter les coûts cachés, commissions diverses et honoraires de représentation en cas de litige devant les tribunaux, sont intrinsèquement plus cher pour la commune que les coûts liés à l’engagement d’un gérant d’immeubles qualifié. Aussi la problématique de l’entretien du patrimoine immobilier est à prendre en considération, les travaux peuvent être modulés en temps et selon le degré de confort ou de fonctionnalité voulu.

Question service public, tout doit être fait pour améliorer la vie de nos concitoyennes et concitoyens. Quelles sont les attentes ?:

  • un service public proche de ses usagers, ce qui permet d’être réactif dans tous les cas ;
  • des démarches administratives réduites au strict minimum pour régler un problème lié au logement en évitant les multiples allers-retours entre interlocuteurs différents ;
  • un accompagnement global qui diminue le nombre d’intervenants, de sorte que la personne qui arrive dans un Service communal puisse être prise dans toute sa globalité, et ce, afin de pouvoir détecter de manière précoce d’éventuelles autres problématiques, notamment sociales.

Par gestion cohérente et efficiente, nous entendons donc :

  • une maîtrise, voire une économie sur les coûts engendrés par les frais de gérance et autres, grâce à l’engagement d’un gérant d’immeubles qualifié ;
  • une valorisation des compétences internes ;
  • un service gérance de proximité pour les Veveysannes et Veveysans, garant d’une réactivité à toute épreuve.

Cette volonté de reprendre au sein de l’administration communale l’entière gestion de notre parc locatif est, en outre, en parfaite adéquation aux différentes demandes formulées par divers partis au sein de notre Conseil communal, et permet de répondre à la fois aux :

  • Postulat « Pour une ville gestionnaire de son patrimoine immobilier » de Mme Isabel Jerbia, du Parti socialiste veveysan, en octobre 2016 ;
  • Postulat « Répondre à un besoin, faire du logement une priorité politique », de M. Alain Gonthier, du Parti Alternatives, en juin 2010 ;
  • Et la Motion « En faveur d’une véritable politique foncière à Vevey », de M. Jérôme Christen, du Parti Vevey Libre, en mars 2013.

Conclusion

Au vu de ce qui précède, nous demandons à la Municipalité, de saisir maintenant l’opportunité qui lui est offerte, notamment par le départ à la retraite de M. Gilles Altermath, de rapatrier au sein de l’administration communale dans les délais adéquats la gestion des immeubles mis en gérances privées et de procéder à l’internalisation de tout son secteur des gérances dans un délai qui permet de faire correctement la transition entre M. Gilles Altermath et le gérant d’immeubles qualifié à engager.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire